Douze Drone, école de formation de pilotage de drones à Paris

Le CATT n'aura plus de secret pour toi


Tu as surement dû entendre cet acronyme lors de ta documentation sur la formation au pilotage de drone, car il s’agit tout simplement du Diplôme Théorique pour devenir droniste professionnel.

En effet, le permis drone est similaire au permis voiture : il faut réussir un examen pratique et un examen théorique. La seule différence est que l’examen pratique pour le drone est libre, chaque centre de formation l’organise comme il l’entend.

Comment ça se passait avant le CATT ?

Le CATT a été lancé en 2018, avant il fallait passer le brevet ULM.

Et franchement : c’est cool le CATT par rapport au brevet ULM.

Malheureusement, la DGAC a quand même laissé un certain nombre de questions issues du brevet ULM dans le CATT, mais ça c’est une autre histoire.

Qu’est-ce que le CATT ?

Le CATT, pour Certificat d’Aptitude Théorique de Télépilote, est un examen qui a été mis en place par la DGAC le 1er juillet 2018.

Il se présente sous la forme d’un QCM de 60 questions, avec 4 choix de réponse à chaque fois, et une seule et unique bonne réponse. A partir de 45 bonnes réponses le CATT est réussi (houra !).

Le passage de l’examen à un coût de 30€, comme le code de la route, et se passe obligatoirement en candidat libre dans l’un des centres d’examens de la DGAC (Orly, Beauvais, Dijon, Rennes, etc.). Il y a environ une session tous les 15 jours.

Si tu le rates, tu peux le repasser, comme au casino : tant que tu payes tu joues !

Ce certificat est obligatoire pour toute personne souhaitant piloter un drone dans un cadre professionnel en France, ainsi que pour contracter une RC Pro auprès d’une assurance (RC, pour Responsabilité Civile).

L’idée derrière ce certificat est de garantir que les télépilotes professionnels, à défaut d’être des cadors de la réglementation, ont bien acquis les connaissances minimums et en savent plus que la moyenne nationale sur le drone, comment ça vole, pourquoi le vent souffle, et j’en passe et des meilleures.

En revanche, si tu es vraiment nul au Trivial Pursuit, tu seras toujours aussi nul après l’obtention du CATT (déso !).

Quelles sont les questions possibles ?

Il faut savoir que tu seras interrogé sur 60 questions, tirées aléatoirement dans une base d’environ 1 200 questions.

Comme au code de la route, il y a des grands chapitres : le comportement en vol d’un avion (héritage de l’ancien brevet ULM), le fonctionnement d’un GPS, le fonctionnement d’un drone, la météorologie, la navigation, les radio fréquences, et bien d’autres notions que tu découvriras bien assez tôt.

Pour tes révisions, nous conseillons de commencer 1 à 2 mois avant le jour de l’examen. A raison d’un examen blanc par soir, puis tu relis un peu le cours (on propose une préparation à cet examen ici) et regardent quelques vidéos, puis tu recommencent.

Si tu t’entraînes un peu chaque soir : tu devrais l’avoir sans soucis, car il est conçu pour que tu le rates si tu n’es pas préparé.

A force d’expérience, nous avons remarqué une statistique sur le sujet : 100% des élèves qui ont eu leur CATT, ont révisé.

Est-ce que le CATT est difficile ?

Oui et non !

Non, ce n’est pas difficile, on ne te demande pas d’apprendre par cœur le dictionnaire, les notions techniques sont simplement survolées. On est plus sur la technicité / difficulté d’un « C’est pas sorcier ».

En revanche, il faut réviser, car il y a quand même beaucoup de choses à connaitre par cœur, comme par exemple que la constellation de satellite NAVSTAR est composée de 24 satellites, qui culminent à 20 200 km, répartis sur 6 orbites, chaque orbite étant inclinée de 55° par rapport à l’équateur, tout ça tout ça.

Rien de spectaculaire, mais ça ne s’improvise pas, et ça ne s’apprend pas du jour au lendemain.

Comment se déroule l’examen ?

L’examen se passe dans l’une des salles de la DGAC (en Ile-de-France c’est à Orly), sur un PC.

Tu es tout seul devant ton PC, les autres autour de toi sont peut-être là pour de l’ULM, du PPL ou de l’hélicoptère, et même si ton voisin passe aussi le CATT il n’aura pas les mêmes questions, donc inutile d’essayer de gruger.

Tu as 1h30 pour répondre aux 60 questions. Tu réponds dans l’ordre que tu veux aux questions et tu peux à tout moment changer les réponses. Une fois que tu valide, tes réponses sont envoyées au PC central et l’agent te dit si tu as ton diplôme, ou non.

Le jour J tu te présentes avec ta pièce d’identité, la convocation et un crayon, et c’est tout. Les montres connectées, téléphones et calculatrices sont interdites.

Attention, c’est un examen d’état officiel, donc potentiellement si tu triches c’est interdiction de passer un diplôme d’état (BAC, permis, etc.) pendant 5 ans.

Les surveillants te fournissent le papier brouillon dont tu pourrais avoir besoin pour poser les calculs ou faire des schémas qui t’aiderons à répondre aux questions alambiquées de la DGAC.

Quand faut-il s’inscrire à l’examen CATT ?

Le plutôt possible, surtout en Ile-de-France, car les prochaines sessions disponibles peuvent être dans 1 ou 2 mois. Pour s’inscrire c’est sur le portail océane ici.


Lire les commentaires (0)

Articles similaires


Soyez le premier à réagir

Ne sera pas publié

Envoyé !

Derniers articles

À la une

Pourquoi devenir Pilote de Drone Certifié ?

02 Nov 2023
À la une

Le CATT n'aura plus de secret pour toi

14 Juin 2023
À la une

Ne payes plus tes formations grâce à ton OPCO !

13 Jan 2023

Catégories

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.