Quels sont les métiers dans le domaine du drone ?

Dernière mise à jour : 19 juil.

Eh oui, le drone c’est fun et ça peut rapporter gros ! Peu à peu, on constate que le drone se démocratise, ce n’est plus seulement une activité loisirs parmi tant d’autres : ça peut déboucher sur un vrai métier.

De nos jours beaucoup de photographes et vidéastes utilisent le drone pour des images aériennes, mais le drone ne sert pas qu’a la photographie, son utilité professionnelle va bien au delà.


L’utilisation classique du drone : les photos et les vidéos


Quand on parle de drone, ceux à qui on penserait en premier, sont : les photographes, les vidéastes, les caméramans et autres intermittents du spectacle. Ils utilisent tous le drone pour un seul et même besoin : l’audiovisuel.


Avec le drone on s’échappe du sol pour obtenir des plans que l’on ne pourrait pas avoir autrement. Souvent ces plans aériens vont servir de transitions, de plan d’ouverture ou de plan de fin, bref, on est sur l’archétype même du plan “whaou”, toujours dans l’idée de proposer aux spectateurs ou à ses clients le plan le plus spectaculaire possible.


Est-ce que le drone va remplacer les échelles, l'escalade des arbres et les hélicoptères ?


C’est un grand oui, en tout cas chez Douze Drones on allume souvent des bougies afin que ce soit le cas.


Le drone pour atteindre l’inatteignable


La seconde utilisation du drone (et là on commence à toucher les métiers moins connus du public), est faite pour atteindre les endroits difficilement accessibles ou dangereux pour l’être humain.


Il s'agit notamment des toitures, des cheminées des centrales nucléaires, des crevasses, des volcans, des souterrains et bien d’autres endroits qu’on n'envisage même pas encore d'explorer aujourd’hui.


Il est à noter que les huissiers et les cordistes utilisent les drones de plus en plus au quotidien, afin de pouvoir établir des devis plus facilement ou réaliser une inspection de toiture. (Le drone sera toujours plus rapide, et moins dangereux, que de grimper sur un toit).


Dans le même domaine nous avons aussi l’utilisation du drone par les scientifiques, qui s’en servent pour filmer des volcans, des calottes glaciaires, voir même de réaliser des prises de vues sur des baleines en mouvement.


Le drone sert aussi lors des inspections des barrages hydrauliques, des lignes électriques à haute tension et des cheminées des centrales nucléaires (on vous laisse imaginer le gain de temps et d’argent pour EDF).


En deux mots, le drone rend possible l’impossible.


Le drone : pour un besoin ponctuel de sécurité


Sans parler des drones militaires (c’est secret défense), le drone est aujourd’hui utilisé par nos amis de la maréchaussée et des sapeurs-pompiers.


Par exemple chez les pompiers c’est grâce à la caméra thermique que le drone vas pouvoir aider à trouver le foyer des incendies et ainsi concentrer les forces des pompiers au bon endroit.


Les policiers l’utilisent également lors de manifestation pour prévoir les mouvements de foules.


Les forces de l’ordre en font usage lors de prise d’otages, pour avoir une idée de la position des otages et des ravisseurs (généralement la seule personne débout est le preneur d'otages).


Dans les grandes usines de productions, le drone peut également servir pour effectuer des “levé de doutes”. Comme les grands sites industriels ne peuvent matériellement pas avoir des caméra à chaque coin de l’usine, dès qu’il y a une alerte dans un endroit sans caméra on peut envoyer un drone afin de vérifier la zone.


Il existe encore au moins mille domaines (si, si) que nous n’avons pas abordé, c’est vous dire que le drone est un objet polyvalent !


#police #pompier #drone #objetdufutur #formationdrone #huissier #scientifique #CNRS

#photographe #vidéaste #EDF #formationdroneparis #droniste


Contactez-nous : hello@douzedrones.fr

06 74 63 29 03


26 vues0 commentaire